RESF 25 (Réseau Education Sans Frontière du Doubs)

Montbéliard: scandaleux! Les DEMIROVSKI, une famille apatride d'origine Macédonienne et Kosovar qui vit depuis 6 ans en France avec des enfants scolarisés est menacée d'expulsion! > MERCI DE SIGNER LA PETITION <

MARDI 10 OCTOBRE 2006: Une pétition pour les Demirovsi est désormais en ligne sur le site RESF. Signez-là et diffusez le lien autour de vous: http://www.educationsansfrontieres.org/article.php3?id_article=2139 Merci!

MERCREDI 4 OCTOBRE 2006: Suite à la réunion RESF du secteur de Montbéliard, voici ce qui a été décidé :

- mise en place d’une pétition pour les Demirovski sur le site RESF ainsi que sur papier (voir Patrice S et Michel S)

- appel à participer à la conférence "Une république, différents droits ? Toucher aux droits des étrangers, c’est toucher aux notres" lundi 23 octobre 2006 à 20h salle Jean Jaurès, 20 route de Brognard, à Vieux Charmont : avec Patrick Peugeot (président de la Cimade), Mgr Claude Schockert (évèque du diocèse de Belfort/Montbéliard et président de la pastorale des migrants) et Marc Dreyfus (ancien procureur de la république)

- envoi des courriers pour le parainage républicain par des élu(e)s du pays de Montbéliard - demande de RdV à la Sous-prefecture de Montbéliard

- prochaine réunion RESF 25 secteur Montbéliard : jeudi 19 octobre 18h à la FSU (enseignant), 47 rue OEHMICHEN à Montbéliard (dans le quartier de la Petite Hollande) pour organiser la cérémonie de parainages des enfants

LUNDI 2 OCTOBRE 2006: Une réunion "RESF" est programmée à Audincourt mercredi 4 octobre 18h à l’UL CGT d’Audincourt, rue Duvernois. Par ailleurs voici les nouvelles des Demirovski : Anita Demirovski était à la fête du comité "Marti vivra" vendredi soir à Vieux Charmont. Plus de 550 euros ont été collectés. Une solution plus adaptée que l’hôtel a été trouvée pour loger les Demirovski plus decemment en appartement (via un ouvrier de chez Peugeot) en attendant qu’une solution soit trouvée avec les services sociaux (Conseil Général etc). Cette semaine, un rendez vous avec une dame du Conseil Général pour trouver une solution logement. Du coté des "papiers", le frère de Semo Demirovski devrait apporter des nouveaux papiers qui justifient que la famille ne sera pas acceptée en Macédoine. A partir de là des démarches devront être engagées auprès de la préfecture ainsi qu'au niveau juridique.

VENDREDI 29: La solidarité s'organise pour ce qui est du logement. D'autres municipalités du secteur de Montbéliard devraient participer aux frais d'hôtel (Valentigney, Voujeaucourt, etc) ainsi que le collectif "Marti vivra". Des collectes se font aussi pour leurs repas (enfants + parents!). Ce soir Madame Anita Démirovski ira à la rencontre des salariés d'une usine qui fêtent leurs victoire sur les anciens patrons, et l'accueilleront comme "V.I.P" à cette occasion. Le rendez vous est à la salle Jean Jaurès de Vieux Charmont avec les salariés de l'ex-"I P Marti" dont l'usine repart (malgré hélas des licenciements). Vive la solidarité! La presse sera présente (toujours des articles, aujourd'hui, dans Le Pays par exemple) Par ailleurs, une réunion devrait se tenir la semaine prochaine: objectif: un parainnage républicain de toute la famille par des élus (maires, conseillers municipaux etc) du pays de Montbéliard.

MERCREDI 27: Informations données par Marie-Ange Debard (RESF & CGT Montbéliard): la solidarité s'organise. Une collecte est en cours. Question logement, après la mairie de Montbéliard et celle d'Audincourt, la CGT d'une part et la mairie de Mandeure prennent en charge 4 nouvelles nuits d'hôtel pour la famille Demirovski (jusqu'à dimanche). Hier mardi, une délégation RESF CGT FSU a été reçue à la sous-préfecture de Montbéliard par le chef de cabinet du sous-préfet qui s'est montré correct et a assuré qu'il ferait remonter tous les éléments au préfet du Doubs. Une délégation est venue à la manifestation de cette après-midi (18h) à Besançon (Plus d'une centaine de manifestants sont restés de 18h à 19h devant la préfecture) et a été reçue par le chef du cabinet du préfet. Pas d'élément de réponse concret pour l'instant. Il est urgent que ce dernier prenne une décision d'apaisement.

MARDI 26: "Il est certifié que Demirovski Semo, né le 30/08/1977 à Kumanova, fils de demir et de Batija, n'est pas reconnu en tant que citoyen de la république de Macédoine". Signé: le Ministère de l'Intérieur de la république de Macédoine. Lire la suite dans l'article dans L'Est Républicain* de ce jour! Lire aussi l'article daté d'aujourd'hui (26 septembre) dans Le Pays*! Hé! SVP, Monsieur le préfet, quand allez vous anuler l'arrêté de reconduite à la frontière?

LUNDI 25: Dernières nouvelles (en date du lundi 25 septembre 2006, 20h00). Leur demande de dossier d'apatride est en cours d'examen auprès des autorités comptétentes. Il reste que le préfet a prononcé une demande d'arrêté prefectoral de reconduite à la frontière le 11 septembre 2006. Vers quel pays veut-il les expulser? Sur l'acte de décès de leur parents, le champ "nationalité" n'est pas rensigné. Ce couple est de fait apatride! Nous ne comprenons pas pourquoi cet arrêté a été prononcé!

Pour ce qui concerne le logement, le Conseil Général du Doubs a décidé ce matin de leur accorder un appartement. C'est plutôt une bonne nouvelle. Toutefois la solution proposée est sur Pontarlier (!). Il serait souhaitable que la famille puisse rester sur le secteur de Montbéliard où les enfants sont scolarisés, notamment parce qu'ils sont suivis par les militant(e)s RESF locaux. A défaut, Besançon constituerait une alternative acceptable car RESF y est présent et que les Démirovski ne seront pas tous seuls face à leurs problèmes. Pontarlier, cela les amènent un peu trop près du centre de rétention, tout proche. Les services concernés au Conseil général devaient être joint dans l'après-midi (à suivre...) Curieusement aussi, la DASS jointe dans le courant de la journée de lundi, a aussi une solution, mais... sur Pontarlier... Au final, la mairie d'Audincourt prend le relai de celle de Montbéliard pour leur payer deux nuits d'hotel supplémentaires à partir de ce soir, lundi. Ils ont donc une solution jusqu'à mercredi 27.

Les nouvelles ne sont pas bonnes (en date du lundi 25 septembre, 10h), le recours a été rejeté. Plus que jamais la mobilisation est nécessaire pour sauver les Démirovski de la violence vers laquelle les autorités françaises risquent de les conduires s'il devait y avoir une expulsion vers la Macédoine ou le Kosovo. Leur sort est désormais et plus que jamais entre les mains du préfet du Doubs, préfet de région, qui peut, seul, décider de suspendre ou d'anuler l'arrêté prefectoral de reconduite à la frontière du 11 septembre. La mobilisation se doit d'être importante!

SAMEDI 23: Info précédente (en date du samedi 23 septembre), suite aux démarches des militant(e)s RESF du pays de Montbéliard, les Démirovski sont logés depuis hier vendredi à l'hôtel, pour trois nuits, par la mairie de Montbéliard en attendant une réunion lundi au Conseil Général du doubs, afin de leur trouver un logement. Cela ne résoud en rien leur situation d'un pont de vue administratif mais va leur permettre de ne plus vivre dans les mauvaises conditions qu'ils ont connu ces derniers jours.

RASSEMBLEMENT DEVANT LA PREFECTURE DU DOUBS MERCREDI 27 SEPTEMBRE!

Mercredi 27 septembre 2006 à 18h: Rassemblement devant la préfecture du Doubs, rue Charles Nodier à l'appel du Réseau Education Sans Frontières. Télécharger le tract (format Word -58k-ou au format PDF-139k)

Les DEMIROVSKI dans les médias (actualisé en date du vendredi 29 septembre 2006):

- Jeudi 21 septembre 2006: En savoir plus: article paru dans l'Est Républicain* (PDF, 340k)

- Vendredi 22 septembre 2006: Reportage sur la famille Démirovski diffusé au 19/20, journal de France 3 Franche-Comté* (fichier MOV à télécharger avec le bouton droit de la souris, attention: taille 30 Méga)

- Samedi 23 septembre 2006: Les Demirovski sont à la une de l'Est-Républicain* (JPEG 630k), édition du pays de Montbéliard: voir également l'article paru dans ce numéro de l'Est-Républicain* (JPEG 645k).

- Les Démirovki sont à la une du Pays-édition de Montbéliard* (JPEG 620k) du samedi 23 septembre 2006, avec un article en pages intérieures* (JPEG 645k).

- Mardi 26 septembre 2006: les Démirovski dans Le pays - édition de Montbéliard* (JPEG 650k) et dans L'Est Républicain* (JPEG 650k)

- Mercredi 27 septembre 2006: interview lors du rassemblement de mercredi sur Radio BIP 96.9 Besançon

- Jeudi 28 septembre 2006: un article dans Le Pays "Sans-papiers Encore quelques jours de répit pour les Demirovski"* (JPEG 650k), un autre article également dans l'Est Républicain: "Sans papiers: la vigilence continue"*(JPEG 650k).

- Vendredi 29 septembre 2006: un article dans Le Pays "Sans papier, sans toit: leur patrie c'est la France"*(JPEG 650k).

 

MERCI DE CONTINUER A ENVOYER VOS COURRIERS A LA PREFECTURE DU DOUBS!

Montbéliard, le 21 septembre 2006, mis en ligne à 14h25

Exemple de courrier type à envoyer en préfecture:

Monsieur le préfet,

Vous n'ignorez pas les persécutions que subissent les Roms en Macédoine et au Kosovo. L'UNHCR (commissariat aux réfugiés - Nations Unies) affirme que "les conditions de sécurité au Kosovo restent extrêmement fragiles et précaires" et que les Roms, "devraient continuer à bénéficier d’une protection internationale dans les pays d’asile". D'autre part la Macedoine ne veut plus des Roms du Kosovo qui ont fui lae Kosovo depuis 1999. La minorité Rom n'y est pas reconnue.

M. Semo DEMIROVSKI (Apatride de Macédonie, Rom de 30 ans) et Mme Anita RUYSTE MOUSKA (Apatride du Kosovo, Rom de 27 ans) n'ont, de fait, plus de patrie. La famille rom DEMIROVSKI est arrivée en france il y a 6 ans.

Les enfants n'ont jamais connu la Macédoine: 4 enfants, qui n'ont jamais connu leur pays d'origine:

- 1 fille née en Macédoine 6 ans scolarisée en primaire

Les trois autres enfants sont nés en France:

- 1 né à Pontarlier , 4 ans scolarisé à l'école maternelle

- 1 né à Besançon, 3 ans scolarisé à l'école maternelle

- 1 né à Montbéliard 7 mois

Ils vivent dans le Doubs et veulent continuer à jouer avec leur petits camarades sans vivre dans la peur. Imaginez le sress de la maman avec son bébé! Cette femme ne peut pas vivre dans la peur d'être renvoyée vers les violences du Kosovo et de la Macédoine. La patrie des droits de l'Homme mérite mieux, et la France doit être à la hauteur pour prendre sous sa protection cette famille qui a fuit ces violences.

Monsieur le préfet, je fais appel à votre humanité pour anuler l'Arrêté Préfectoral de Reconduite à la Frontière du 11 septembre dernier et ré-éxaminer leur dossier en toute sérénité et humanité, afin que leur situation soit régularisée.

Je ne doute pas, Monsieur le préfet, que vous saurez vous montrer humain et que cette affaire verra un heureux dénouement.

etc etc formules de politesse...

COORDONNEES POUR ENVOI:

Il faut écrire au Préfet du Doubs de lettres de protestation contre cette menace d'expulsion: prefet@doubs.pref.gouv.fr

Jean-Marc.REBIERE@doubs.pref.gouv.fr

courrier@doubs.pref.gouv.fr

Tél. : 03 81 25 10 00 Télécopie : 03 81 83 21 82

Adresse:

8 bis rue Ch. Nodier 25035 Besançon CEDEX

www.doubs.pref.gouv.fr

Alertez la presse régionale, les medias, copie de vos démarches : L'Est Républicain : direction.regionalefc@estrepublicain.fr

redaction.besancon@estrepublicain.fr

FR3 Bourgogne Franche-Comté : servicetelespectateurs-bfc@france3.fr

Plus d'informations au lien suivant http://www.educationsansfrontieres.org/article.php3?id_article=1886 sur le site de RESF.

.

Adresse postale de RESF25:

RESF25 c/o CDDLE Centre Pierre Mendes France- Maison des Associations 3, rue Beauregard, 25000 Besançon

*avant de le télécharger, vous ètes invités à savoir si vous ètes autorisés et/ou si l'article et/ou le contenu du fichier est protégé par des droits d'auteurs. Le téléchargement se fait sous la responsabilité de chacun.

** En juin 2006, le HCR a demandé aux pays d’accueil de ne pas expulser les Rom au Kosovo craignant pour leur sécurité.

Mise en ligne: le 21 septembre 2006 à 14h25.


Haut de la page